Généralités

SITUATION GEOGRAPHIQUE

Le Centre de Recherches Environnementales, Agricoles et de Formation (CREAF) de Kamboinsé a vu le jour en 1985 dans le cadre de la restructuration des Recherches Agricoles au Burkina Faso. Il est basé à Kamboinsé, localité situé à une douzaine de kilomètres au Nord de Ouagadougou sur l’axe Ouaga-Kongoussi. A la différence des autres Centres Régionaux de l’INERA, le CREAF de Kamboinsé n’a pas une envergure régionale. Il couvre une superficie de 230 ha qui se répartit comme suit :

  • terres irrigables 40 ha,
  • terres à cultures pluviales 70 ha,
  • terres peu propices à l’agriculture 100 ha,
  • zones des bâtiments 20 ha.

La station de Recherches Agricoles de Kamboinsé est confinée dans une zone de confluence des eaux. Car, elle avait été, à l’origine, conçue pour servir de Centre d’apprentissage en riziculture et disposait alors d’un barrage dont la digue a cédé en 1989. La station s’est ensuite agrandie vers les terres hautes qui abritent actuellement les expérimentations en cultures pluviales. Elle reçoit une pluviométrie annuelle moyenne de 700 mm. Les sols sont de type ferrugineux tropicaux remaniés et sont, de par leur situation topographique, très sensibles à l’érosion hydrique.


EVOLUTION DU CENTRE
Il est important de souligner qu’avant d’être le siège du CREAF, l’évolution de la Station de Kamboinsé a été marquée par des dates importantes dont les principales sont :

  • 1946 : fut l’année de prospection de Kamboinsé en vue d’en faire une zone rizicole et fruitière ;
  • 1947 : les cultures rizicoles ont été recensées dans la région et l’on créa à Kamboinsé une bananeraie modèle pour le Plateau Central du pays ;
  • 1951 : début des levés topographiques partiels de la vallée de Kamboinsé ;
  • 1952 : approfondissement des premières études d’aménagement de la vallée portant sur 141 ha 67 a ;
  • 1954 : création officielle de la station Agricole de Kamboinsé en tant que Centre saisonnier d’apprentissage en riziculture sous la tutelle du Ministère de l’Economie et du Développement Rural. A cette époque, la station avait pour objectif de :
  1. réaliser la production de semences de riz destinées à la zone Centre et Centre-ouest du pays :
  2. servir de Centre d’expérimentation rizicole ;
  3. promouvoir la culture maraîchère et fruitière.
  • 1969 : la Station agricole de Kamboinsé devint une Antenne de Recherches Agricoles de la Station de Bambey (Sénégal) sous la supervision de l’Institut Français de Recherches sur les cultures vivrières (IRAT) ;
  • 1976 : Installation de l’ICRISAT (International Crops Research Institute for Semi-Arid Tropics) pour l’amélioration variétale du sorgho et du mil ;
  • 1977 : Le Projet IITA-SAFGRAD (International Institute for Tropical Agriculture / Semi-Arid Food Research and Development) s’installe également à Kamboinsé et se fixe comme objectifs : l’amélioration variétale du maïs et du niébé ainsi que l’étude sur les systèmes de production ;
  • 1981 : installation du Projet Lutte Intégrée du Comité International de lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) ;
  • 1983 : la Station est érigée en Centre de Recherches Agricoles et de Formation (CREAF). Sa superficie passe de 230 ha. Le CRAF avait alors pour objectif de développer la capacité scientifique et technique de l’Institut d’Etudes et des Recherches Agricoles par :

    • l’organisation, l’exécution, la valorisation des recherches appliquées de base ;
    • l’organisation et l’exécution d’activités d’informations scientifiques et techniques ;
    • l’organisation des Comités Techniques sur des problèmes nationaux de développement agricole ;
    • le développement de la capacité de recherches agricoles et des laboratoires centraux de l’INERA ;

Abritant les quatre départements scientifiques de l’INERA, le CREAF a lors pour mission de développer les laboratoires centraux de l’Institut, et de coordonner par conséquent les activités de formation du Centre.

Mais avec l’adoption du Plan Stratégique de la Recherche Agricole au Burkina Faso en 1996, et conformément au décret n° 96-400/PRES/PM/MESSRS portant statuts particuliers du CNRST, l’Institut d’Etudes et des Recherches Agricoles a été réorganisé et est devenu Institut de l’Environnement et des Recherches Agricoles (INERA). Et le Centre a dès lors, pris le nom de Centre de Recherches Environnementales, Agricoles et de Formation (CREAF) de Kamboinsé. Mais ses attributions sont restées les mêmes.