Infrastructures & ressources

LES INFRASTRUCTURES PHYSIQUES

Les laboratoires et les structures d’appui technique

A l’exception des laboratoires et structures d’appui techniques animées par le Département Productions Forestières (Laboratoires de Technologie du Bois, de Taxonomie et d’Histoire Naturelle, de Microbiologie et Fixation Symbiotique et Parc Botanique) et logées dans l’enceinte du CNRST à Ouagadougou, tous les autres implantés à Kamboinsé.

Le Centre de documentation
Le CREAF possède un Centre de documentation assez bien fourni et dont les documents ont été répertoriés sur une base de données fonctionnelle. La bibliothèque est alimentée à partir des acquisitions du CNRST ou d’autres structures extérieures (Université de Purdue), des travaux et publications scientifiques des chercheurs de l’INERA, des périodiques, etc. La bibliothèque est gérée par un documentaliste formé par le Service de la Documentation Centrale de l’INERA. Des travaux de réaménagement sont prévus sur le bâtiment qui l’abrite afin d’avoir un Centre documentation plus opérationnel.

Le garage
Le Centre dispose d’une infrastructure de garage assez bien opérationnelle. Mais par manque de personnel qualifié, ce garage ne permet de réaliser que des légers travaux d’entretien de véhicules (vidanges, soudures, etc.). Il y est également prévu des aménagements comportant des abris pour les véhicules et le matériel agricole.

Les magasins
Le Centre dispose d’un potentiel important en infrastructures de stockage de divers matériels, des engrais et semences). Il existe en effet quatre magasins à très grande capacité de stockage. Mais il n’existe pas d’infrastructures idéales, possédant toutes les normes de sécurité et de garantie requises pour le stockage des produits phytosanitaires et des semences.

Une bergerie-étable
Le Département Productions Animales dispose d’un local sommairement aménagé pour abriter ses troupeaux d’expérimentaux.
 

LES RESSOURCES HUMAINES

Pour mener ces activités, le Centre dispose d’un potentiel humain de cent soixante onze agents qui se repartissent comme suit :

Situation du personnel du CREAF en 2001.

 
Fonctionnaires permanents CNRST
Contractuels Projet
Total
Personnel chercheur
57
5
62
Personnel technique
39
9
24
Personnel administratif:
et de soutien
48
13
86
TOTAL
144
27
171

Il faut toutefois rappeler qu’en 1997, avant l’application des mesures de redéploiement du personnel vers les Centres Régionaux de Recherche, le CREAF disposait d’un effectif de cent quatre vingt quatorze 194 agents. Malgré ces mesures de redéploiement du personnel consécutives à la mise en oeuvre de la politique de régionalisation des recherches agricoles, le CREAF de Kamboinsé demeure toujours l’une des plus grosses stations de recherche de l’INERA.

LES RESSOURCES FINANCIERES
Du point de vue des ressources financières, le CREAF, à l’instar des autres Centre régionaux de recherche, bénéficie de financement émanant du budget de l’Etat, des Recettes enregistrées par le Centre, de la Banque Mondiale et de divers projets et conventions de recherche.