Le Centre Régional de Recherches Environnementale et Agricoles (CRREA) de l’Est a été créé en 1985. Il est un des cinq (5) centres régionaux de l’Institut de l’Environnement et de Recherches Agricoles (INERA) créés sur la base d’un découpage agro-écologique du pays.

Situation géographie et Superficie : Le CRREA de l’Est couvre huit (8) Provinces de la région Est du Burkina. Ce sont : le Boulgou (chef lieu, Tenkodogo), la Gnagna (chef lieu, Bogandé), le Gourma (chef lieu, Fada N’gourma), la Komondjari (chef lieu, Gayéri), la Kompienga (chef lieu, Pama), le Koulpélego (chef lieu, Ouargaye), le Kouritenga (chef lieu, Koupéla) et la Tapoa (chef lieu, Diapaga).
Cette région qui s’étend sur 60 660 km2 ( soit environ 22 % de la superficie d’ensemble du Pays) est limitée à l’Est par le Niger, au sud par le Bénin, le Togo et le Ghana, à l’Ouest par les provinces du Namentenga, du Ganzourgou et le Zoundwéogo et au Nord par les provinces du Séno et du Yagha.
Tenant compte de sa très grande diversité tant physique qu’humaine le CRREA de l’Est a été divisé en cinq zones qui sont :

  • la zone Nord (Provinces de la Gnagna et Komondjari) ;
  • la zone Est (Province de la Tapoa) ;
  • la zone Centre-Sud (Provinces du Gourma, Kompienga, Koulpélogo) ;
  • la zone Ouest (Provinces du Kouritenga et une partie du Boulgou) ;
  • la zone Sud-Ouest (Partie de la province du Boulgou).

Milieu humain : La population d’environ 1,5 millions d’habitants est très inégalement repartie entre les zones avec des densités variant de 16 habitants/km2 à 67 habitants/km2. On rencontre une mosaïque d’ethnies dont les principales sont les Gurmantchés, les Bissa, les Mossi et les Peuhl.

Climat, sols et végétation : Le climat est du type soudanien au sud et sahélien au Nord. La zone est comprise entre les isohyètes 400 mm et 1200 mm. Les sols ferrugineux tropicaux, les sols hydromorphes et les sols à caractère vertique constituent les principaux types de sols de la région.
La végétation se caractérise par une savane arbustive au Nord et une savane arborée au Sud.
Activités socio-économiques : La zone est à vocation agropastorale. Les principales cultures sont le sorgho, le mil, le maïs pour les céréales, l’arachide, le niébé et le soja pour les cultures de rente. La superficie cultivable est d’environ 930 000 hectares.
Le cheptel, composé de bovins, de petits ruminants et de volailles, est important et représente environ 25% de l’effectif national.